Maeva Ghennam terrorisée : deux hommes ont mis le feu chez elle !

Maeva Ghennam a passé la soirée au restaurant pour fêter l'anniversaire de sa mère. Une belle soirée qui vire au cauchemar.

© Maeva Ghennam terrorisée deux hommes ont mis le feu chez elle !

Déployer Replier le sommaire

est l’une des participantes de l’émission « Les Marseillais« . Toutes joyeuses, elle et sa mère sont sorties pour un dîner au restaurant. Une soirée classique qui s’est donc transformée en un traumatisme. En effet, durant son absence, quelqu’un s’est amusé à mettre le feu dans sa demeure. Choquée par l’événement, Maeva Ghennam fait un coup de gueule sur son compte Snapchat.

Maeva Ghennam : Victime d’un acte de violence à son domicile !

Dans la soirée du samedi 5 novembre, Maeva Ghennam a quitté son domicile pour passer du bon temps en compagnie de sa mère. À l’occasion de l’anniversaire de cette dernière, les deux femmes ont dîné dehors. Un début de soirée qui commence plutôt bien pour la participante de Les Marseillais.

Apparemment, la bonne humeur est au rendez-vous. Mais tout a changé dès le retour à la maison. En effet, la jeune femme est terrorisée par ce qui vient de se passer chez elle. Elle se disait qu’elle aurait pu mourir si elle était chez elle à cet instant. Une belle soirée qui a viré au cauchemar.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Maeva Ghennam (@maevaa.ghennam)

Alors que Maeva Ghennam était en dîner au restaurant avec sa maman, deux personnes se sont faufilées chez elle. Des personnes dont on ignore encore l’identité ont fait un acte criminel au domicile de la de Les Marseillais. Cette fois-ci, les malfaiteurs sont entrés pour y mettre le feu. C’est une terrible nouvelle pour la jeune femme.

La petite virée entre mère et fille s’est très vite tournée en traumatisme. Elle explique : « Je suis partie dîner tranquillement avec ma mère et pendant ce temps-là, on a mis le feu chez moi. On est entré dans mon jardin ». La jeune femme tétanisée par l’histoire a ajouté que : « Heureusement aujourd’hui, j’ai deux gardes du corps. Il n’est rien arrivé à moi et ma mère. Mais c’est très grave d’avoir mis le feu chez moi ! »

Une histoire qui continue ! La jeune femme ne lâche pas aussitôt !

Maeva Ghennam a profité du moment pour faire une mise en garde à ces personnes entrées chez elle. Elle a publié des vidéos où l’on pouvait très bien entendre la voix d’un homme qui l’insultait. Cela ne perturbe pas autant la candidate de Les Marseillais. Au contraire, cela lui donne le courage d’annoncer qu’elle ne compte pas en rester là.

« Vous avez mis le feu chez moi et vous avez fait des vidéos que vous avez fait tourner. (…) Mais je vous explique, chez moi, les Baumettes (célèbre prison de Marseille) ! » Maeva Ghennam a insisté sur le fait que même si ces malfaiteurs n’ont pas réussi à voler quoi que ce soit. Elle ne va pas se laisser faire.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Maeva Ghennam (@maevaa.ghennam)

L’affaire va certainement entrer dans les dossiers de la police pour enquête. La jeune femme est bien décidé à poursuivre les personnes qui ont mis le feu chez elle. Une histoire à suivre donc !

En ce qui concerne l’incendie, les pompiers sont intervenus à temps pour éviter la propagation du feu. Au bout de quelques minutes, les feux sont maîtrisés. Mais ce qui est vraiment choquant dans l’histoire. C’est que ces personnes étaient vraiment déterminées. Maeva Ghennam a expliqué que les deux hommes ont mis de l’essence partout autour de son domicile.

Maeva Ghennam souvent victime d’actes de vandalisme !

Cet événement a fait rappeler à la star de la télé-réalité qu’il y a quelques années de cela. Elle a déjà été victime d’un acte de banditisme de ce genre. À l’époque, Maeva Ghennam était victime d’un braquage dans son domicile. D’ailleurs, c’est cette histoire qui l’a obligé à partir pour Dubaï.

Et pour cette histoire, son agresseur est déjà arrêté et mis en prison. Ainsi, Maeva Ghennam n’a pas l’intention de laisser cette nouvelle . D’ailleurs, elle a déjà publié des vidéos avec le visage à découvert de ses assaillants.