Municipales à Lille : les négociations s’annoncent difficiles entre les Verts et Martine Aubry

3 570 543

Elle est arrivée en tête, avec 29,8 %. Mais Martine Aubry, maire sortante socialiste, s’apprête à vivre un difficile combat pour le second tour, s’il est maintenu. La prime aux sortants, si forte dans le Nord-Pas-de-Calais, n’a pas fonctionné à Lille. L’édile est en effet talonnée par les écologistes, ses partenaires au sein de sa majorité sortante. Le candidat d’Europe Ecologie-Les Verts (EELV), Stéphane Baly, a décroché 24,53 % des voix dans un contexte d’abstention forte (67,38 % contre 52,56 % en 2014). « Chacun analysera les résultats. On verra ça demain », a-t-elle déclaré, dimanche soir, depuis l’hôtel de ville lillois. En six ans, Martine Aubry a perdu 7 590 voix quand les Verts en ont gagné 3 564.

Ce scénario était prévisible. Les thèmes liés à la transition écologique ont occupé la campagne ces derniers mois dans une ville touchée par la pollution de l’air et le manque d’espaces verts. La quasi-totalité des candidats ont verdi leur discours, à l’image de l’ancienne directrice de cabinet de Martine Aubry, la « marcheuse » Violette Spillebout, à la tête de la liste Faire respirer Lille, arrivée en troisième position avec 17,53 %.

Ce scénario était prévisible. Les thèmes liés à la transition écologique ont occupé la campagne ces derniers mois dans une ville touchée par la pollution de l’air et le manque d’espaces verts. La quasi-totalité des candidats ont verdi leur discours, à l’image de l’ancienne directrice de cabinet de Martine Aubry, la « marcheuse » Violette Spillebout, à la tête de la liste Faire respirer Lille, arrivée en troisième position avec 17,53 %.

Leave A Reply

Your email address will not be published.