Coronavirus : des représentants de l’Etat et des maires placés à l’isolement

3 570 517

Après le maire de Crépy-en-Valois, c’est le préfet de l’Oise, le sous-préfet de Senlis, le directeur général de l’Agence régionale de santé (ARS) ainsi que son chef de cabinet qui viennent d’être placés à l’isolement par crainte de contaminations par le coronavirus.

Louis Le Franc, le préfet de l’Oise, a été placé à l’isolement dimanche. Il « n’a pas encore été testé, mais il est confiné par mesure de précaution parce qu’il a côtoyé [Bruno Fortier] », le maire de Crépy-en-Valois, a déclaré la préfecture de l’Oise, confirmant une information du Courrier picard. « Il est confiné dans son bureau, mais continue de travailler avec ses collaborateurs par téléphone » ou « à une distance raisonnable », a précisé cette même source. Il peut se déplacer entre son bureau et son domicile situé au sein même de la préfecture.

Jean-Charles Géray, le sous-préfet de Senlis, a également été placé à l’isolement, ajoute la préfecture, tout comme le directeur de l’Agence régionale de santé (ARS) des Hauts-de-France, Etienne Champion, et son directeur de cabinet.

Tous les quatre ont été en contact avec Bruno Fortier lors d’une réunion, jeudi, à la mairie de Crépy-en-Valois, après la mort du professeur du collège La Fontaine, rapporte le Courrier picard. Les quatre hommes se sont également rendus à Vaumoise, où résidait cet enseignant. « Tout ça à cause de moi ! Je leur ai seulement serré la main », a déclaré le maire au Courrier picard.

Deux maires contaminés
Pour sa part, Bruno Fortier doit rester chez lui, n’ayant « pas beaucoup de symptômes », selon son directeur général des services, Jérôme Pin, à qui il devrait être demandé, comme aux autres personnes ayant été en contact rapproché de l’édile, de rester chez lui pendant quatorze jours. Une conseillère municipale d’une soixantaine d’années également contaminée va être hospitalisée. « Je pense que beaucoup de cas vont apparaître dans les jours qui viennent. Je ne suis pas hospitalisé car je ne suis pas “malade”, pas de fièvre… Je suis juste porteur de ce satané virus », a écrit sur Facebook M. Fortier.

En Haute-Savoie, le maire du village de La Balme-de-Sillingy, qui compte plusieurs malades du nouveau coronavirus, a annoncé samedi soir être à son tour contaminé par le Covid-19 et va être hospitalisé à Annecy.

« J’ai décidé, depuis mardi soir, de me consacrer pleinement à ma fonction de maire pour gérer cette crise », affirme, masque sur le visage, François Daviet dans une vidéo publiée sur Facebook. Il explique que le test qu’il a passé samedi matin s’est révélé « positif » et qu’il sera hospitalisé « avec les treize autres Balméens et Balméennes déjà infectés ».

Leave A Reply

Your email address will not be published.