Bruno Le Mer: La tentation de Matignon

4 089 791

Il s’était fait discret, il est omniprésent. Interview au Journal du dimanche (JDD) le 5 janvier, matinales radio à profusion, visites du soir à l’Elysée ou à Matignon… Bruno Le Maire est de retour. Ces derniers temps, l’ancien membre du parti Les Républicains (LR), devenu l’un des ministres les plus politiques du gouvernement Macron, a renoué avec une ancienne marotte : faire entendre sa propre musique au sein de l’exécutif, au risque de froisser ou de déranger.

« Ce conflit ne peut plus durer », a ainsi asséné le ministre de l’économie et des finances dans le JDD, appelant les syndicats à saisir « la main tendue par le premier ministre ». Il n’en fallait pas plus pour que, du gouvernement à l’Assemblée, certains prêtent des ambitions renouvelées au candidat malheureux à la primaire de la droite en 2016. Et pourquoi pas celle de briguer le siège d’Edouard Philippe, alors que le premier ministre peine à apaiser la contestation de la réforme des retraites.

« Concertation » et « dialogue »
Lors de ses vœux aux acteurs économiques, le 7 janvier, le locataire du sixième étage de Bercy a enfoncé le clou, détaillant son bilan devant un parterre de patrons et de hauts fonctionnaires – loi Pacte, dossiers industriels comme Ascoval ou GE Belfort – et vantant « le succès » de sa méthode : « concertation » et « dialogue ». Comme une critique en creux de la stratégie de Matignon qui, en maintenant l’âge pivot à des fins d’économies dans le projet de réforme des retraites, a provoqué l’opposition de la CFDT. « La voie du compromis est toujours la plus difficile. Elle est aussi la meilleure pour la nation », a souligné Bruno Le Maire. A bon entendeur.
Le ministre de l’économie, réputé proche du patronat, n’a pas hésité à sermonner les entreprises, les appelant à « garantir un meilleur partage de la valeur » à travers des « négociations salariales » et la « mise en place d’accords d’intéressement ». « BLM, c’est Che Guevara en ce moment ! », s’amuse un conseiller de l’exécutif.

Leave A Reply

Your email address will not be published.