Benjamin Castaldi arrêté par la police alors qu’il est en direct à la radio !

Benjamin Castaldi a été victime d’une arrestation policière en directe le lundi 31 octobre dernier. Le public s’est marré de cette situation !

© Benjamin Castaldi arrêté par la police alors qu'il est en direct à la radio - Crédit photo capture télé C8

Déployer Replier le sommaire

Apparemment, Benjamin a de l’humour à revendre. Ce n’est pas seulement au niveau de l’émission de qu’il fait son intéressant ! Même dans le quotidien, ce dernier arrive à soutirer le sourire du public. On vous rapporte un évènement assez récent pour le démontrer ! Lundi dernier, ce chroniqueur de a égayé la journée de l’audience de Virgin Radio. Qu’est-ce qu’il a encore fait ce bêtisier de ce jour-là ? Découvrez sa folle aventure ici !

Benjamin Castaldi, un maître charmeur des médias !

Depuis qu’il siège auprès de Baba sur C8, n’est plus une personne ordinaire. A l’instar d’être seulement le père de Simon et Julien, c’est également une vedette de l’écran.

est l’un de ses grands succès de nos jours. A travers ce programme, il est attendu de tous pour ses bonnes anecdotes ! Sans trop me vanter, c’est le meilleur de tous sur le plateau de TPMP. Par conséquent, ce chroniqueur a fini par devenir le chouchou du public !

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Benjamin Castaldi (@b_castaldi)

Il n’est étonnant si l’acolyte de Kelly Vedovelli ne passe plus inaperçu dans la rue. Vu sa grande réputation, il n’est pas impensable que d’autres médias voisins de C8 le sollicite. Tel a été le cas cette semaine ! Benjamin Castaldi a été l’invité par Morning sans filtre lundi 31 octobre dernier.

Comme il a un emploi du temps assez chargé, ce dernier a demandé à faire l’entrevue à distance. A cet effet, il a accédé aux programmes via un appel direct sur le plateau de Virgin Radio. Très vite, cette interview s’est tournée en cirque !

Le chroniqueur a fait l’objet d’une arrestation policière en directe !

Comment est-ce possible ? Or, ce n’est pas en canular ! Benjamin Castaldi a été épinglé par la police à l’antenne. Comme il était au téléphone au moment des faits, il était assez difficile de le soupçonner au début !

Finalement, c’est lui-même qui l’a confié à Guillaume Genton, Diane Leyre et Fabien Delettres. Entre autres, ses interlocuteurs à l’antenne durant ce direct ! N’ayez aucune crainte, car on vous raconte tout ! Au fait, ce meilleur ami de Cyril a été convié sur Virgin Radio pour parler de ses ébats amoureux.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Benjamin Castaldi (@b_castaldi)

Benjamin Castaldi est un vrai donjuan. En effet, le public était curieux de découvrir ses confessions. En pleine explication, le blanc s’est soudainement emparé de l’antenne. Autrement dit, il a cessé de parler et on n’entendait plus que des bruits de rue !

Ce qui prouve qu’il était hors de son domicile à ce moment-là ! Guillaume Genton lui a demandé s’il était toujours en ligne. A la place d’une réponse, on entendait des bruits s’écriant : « Vous voulez que je fasse quoi en fait ? ». Par la suite : « Je suis à la radio » ! Apparemment, ce dernier aurait eu des soucis avec la police !

Benjamin Castaldi : Il s’est fait chopper en pleine infraction de la route !

Beaucoup se demandent la raison de son arrestation ! En général, Benjamin Castaldi n’est pas une mauvaise personne. Autrement dit, il n’a pas de dossier compromettant pouvant susciter son arrestation par les autorités. Pourquoi lui a-t-on fait cette injustice surtout devant tout le monde ? Une fois le problème résolu, le père de Simon a donc pris le temps de s’expliquer !

Selon Benjamin Castaldi, il aurait commis l’erreur de se garer sur un trottoir. Cela parce qu’il devait prendre cet appel en direct ! Or, les règlements routiers sont assez stricts en France. Évidemment, on ne peut pas ranger nos véhicules un peu partout ! Ainsi, il faut trouver un parking conventionnel. D’où la décision de la RATP de le boucler ! Apparemment, malgré ce sale quart d’heure, cette histoire aura fait marrer toute la France entière. Merci à ce chroniqueur !